La traversée de Paris, quelle aventure !

Samedi 16h. L'équipe des randonneurs du dimanche se retrouve au club : Hélène, Martial, Jean-Michel, Frédéric, Marie, Jessica, Guillaume, Faïz, Gérard, Stéphanie, Laurent, Adrien, Aurélien, Rémi, les 2 Isabelle, Dominique, Éric, les 2 David, sans oublier nos invités spéciaux Vittorio d'Italie et Jana du Luxembourg. Tout le monde est en place, prêt à réceptionner les yolettes, au fur et à mesure que les jeunes rentrent de leur sortie.

20150927 115048

Clef de dix en main, visseuse/dévisseuse pour les plus malins, et c'est parti pour la première étape de notre aventure : le démontage des yolettes. Celui-ci se fait dans la bonne humeur et sous un soleil éclatant. Toute notre bonne volonté n'empêche pas quelques problèmes techniques de nous retarder. C'est donc à 18h, après le chargement de la remorque, que nous partons tous en direction de Boulogne. A notre arrivée, nous découvrons un très beau club (pour ceux qui ne le connaissait pas déjà) et déjà plusieurs dizaines de bateaux qui attendent patiemment le jour J.

Après le déchargement et le remontage des yolettes, nous trouvons de la place afin de pouvoir les mettre au plus près du ponton pour le lendemain matin.

A 21h, nous quittons Boulogne pour une soirée et une nuit qui s'annonce courte.

Dimanche 5h, au club. Après un réveil difficile, nous nous répartissons dans les voitures comme convenu et nous voilà parti. Nous sommes seuls sur la route.

Une fois sur place, c'est l'effervescence! Tout juste le temps de prendre un jus d'orange et une viennoiserie que les organisateurs demandent à ce que les équipages embarquent le plus rapidement possible.

Une fois sur l'eau, c'est du collé-serré ! On en profite pour discuter avec ses voisins les plus proches, l'ambiance est bon enfant, on rigole mais tout le monde attend avec impatience le départ. Soudain, sur le pont de Sèvre, le signal tant attendu, et voilà 214 yolettes qui démarrent avec le lever du jour. Moment intense!

Le début est un peu délicat mais une fois que les bateaux se sont dispersés, on prend alors plaisir à découvrir Paris sous une perspective complètement inattendue. Les ponts prennent une autre dimension et les monuments qui défilent les uns après les autres paraissent beaucoup plus impressionnants vus de si bas.

La météo est au rendez-vous, un soleil magnifique. Alors que nous passons près de la tour Eiffel, nous pouvons apercevoir la foule et les coureurs qui s'apprêtent à partir pour la célèbre course de Paris-Versailles.

A la fin du parcours, un peu d'attente pour apponter mais l'équipe d'organisateur est très efficace. En quelques secondes, notre yolette est déjà hors de l'eau. Une seule pensée nous vient à l'esprit : Déjà fini ? 28 km, c'était trop court !
Si tôt arrivés, nous procédons au démontage des yolettes. La fatigue musculaire et le manque de sommeil se font sentir.

Après l'effort, le réconfort : le déjeuner est bien mérité ! Ensuite, nous repartons tous vers Draveil afin de remettre les bateaux à leur place, comme si de rien n'était (ou presque).

A l'année prochaine !


Un grand merci à David pour son aide, l'organisation et le transport des bateaux ainsi qu'à Isabelle et Claudine. Merci également à nos conducteurs.

Pour les photos c'est par ici

 

Informations supplémentaires