Randonnées des Nénuphars à Saint Omer

– 22 km – le dimanche 10 mai
Samedi 9 mai, 16h30, une fois l'heure de la sieste passée, Servane, Jean-Luc, Gilbert, Eric, Gérard et Jessica prennent place à bord de la voiture de Jean-Luc pour un départ vers le Nord-Pas-de-Calais. A 19h30, nous arrivons à Saint Omer, petite ville (dans notre imagination) qui en réalité n'est pas si petite que ça! Nous prenons possession de nos chambres à l'Hôtel le Chic'O'Raîl situé sur le parvis de la gare qui semble démesurément grande par rapport au nombre d'habitants. Nous partons à la découverte de cette ville par un temps plutôt froid avant de nous réchauffer autour d'un bon repas typiquement local et bien gras (sans oublier la bière et les frites bien sûr!).
 
nenuphars2015 (24)
 
 

Le dimanche, départ à 7h45 vers Houlle (sans "i", sinon c'est Houilles dans le 78) et son marais, lieu de départ de la randonnée. Nous sommes accueillis par un petit déjeuner campagnard (pain, fromages dont maroile beurre, cake, boissons chaudes...). A 9h30, le départ se fait attendre. Enfin, nous avons droit au briefing et à la remise des plans du parcours. Pour récupérer nos bateaux (3 double-canoë), nous nous rendons sur l'autre berge à l'aide d'un "Bac à Chaînes", expérience insolite.

nenuphars2015 (27)

Enfin, après une mise à l'eau un peu délicate, nous partons pour ces 22km de dédale dans le marais au rythme des magnifiques maisons du parcours. La météo est au rendez-vous. Les riverains et les pécheurs qui assistent depuis les berges à notre passage sont tous gentils et certains nous encouragent même.

nenuphars2015 (28)

Le début est chaotique. Le double-canoë réagit très bien, un peu trop même que l'on se retrouve déjà coincé dans la berge! La randonnée s'avère technique: les passages très étroits (pas plus de 5 mètres ), les ponts, les virages à angles droits, que de manœuvres à faire ! Heureusement, la sécurité nous aide à nous diriger. La dernière ligne droite, plus large, nous permet de glisser mieux et plus vite mais la fatigue est là.
14h. Nous arrivons parmi les derniers bateaux. Le discours des organisateurs semble durer une éternité tant la faim se fait sentir. Enfin, le pot de l'amitié puis le repas tant attendu, qui s'avère copieux et avec des spécialités régionales.
L'équipe de bénévoles, organisatrice de l'évènement, a réalisé un travail formidable autant sur le jalonnement et la mise en état du parcours que sur la partie logistique.
"Forcez bâbord, tribord, tout droit, sciez, pelles à plat, dénagez..." voilà un résumé de cette randonnée sur laquelle on ne peut pas s'ennuyer! A faire!
                                                   les autres photos sont dans la galerie   

                                                                                                                              Jessica

Informations supplémentaires