Ram'Jazz 2013

RamJazz 2013 Aviron & Jazz à Fontainebleau

RAM' JAZ belle randonnée qui, comme son nom l'indique, mêle la musique de l'âme à la musique des rames, où la caresse des cordes de la guitare et la caresse des rames sur l'onde suivent un même tempo exigeant et créatif.

Comme toujours dans ce genre d'aventure, réveil matinal ; à 8h30 nous sommes tous sur les bords de la seine à Héricy. Un copieux déjeuner plus tard et quelques instructions données par les organisateurs, nous voilà en route pour notre lieu de résidence, un grand gymnase au nom évocateur de La Touffe. Les chambres sont vastes, mais peu nombreuses, 2 seulement. Notre choix se porte sur celle avec de la moquette, en fait un solide tatami qui s'avérera redoutable pour ceux ayant renoncé à l'usage d'un matelas. Installation faite, direction l'ANFA, club accueillant où se trouvent nos 3 yolettes .
Nous sommes 13, les amateurs d'aviron, autre qu'en solitaire, auront tout de suite remarqué qu'un de nos équipages n'est pas complet. Aussi nous comptons sur M. X et M. Y pour le compléter. M. X sera présent sous l'apparence d'un vigoureux cadet local. M. Y, sûrement engagé dans une équation personnelle difficile, restera invisible. Ce sera donc Céline, venue juste en support ce samedi qui complétera avec talent le dernier équipage.

Les yolettes sont mises à l'eau et les 43 équipages se regroupent en un temps record au point de départ. A ce stade, un grand bravo à l'organisation de l'ANFA, impeccable de bout en bout. Nous découvrons avec plaisir notre Seine habituelle dans de nouveaux habits de verdure et un profil inconnu de la plupart d'entre nous.

C'est parti pour une belle ballade de presque 3 heures, accompagnée par un petit crachin rafraîchissant. Au retour, un peu d'aventure avec un débarquement à l'anglaise, puis il faut hisser les yolettes sur la berge. Tous les équipages se donnent un coup de main dans un bel élan de solidarité.

Un copieux couscous nous attend et c'est l'occasion d'approfondir le coté convivial de ce genre de réunion en rencontrant des rameurs venus de toute le France et même au-delà. Un Jazz band au répertoire éclectique participe de cette ambiance de feu. Entre temps, le soleil est apparu et ne nous lâchera plus.

Rassasiés, retour au gymnase pour une petite douche et enfiler des habits de fêtes pour le festival Django Reinhardt qui débute à 16h30. Seul bémol (c'est de bon ton pour un week-end en partie musical), la température des douches est plus proche de la température de cuisson d'un homard que de la détente d'un honnête rameur.

L'île de Samois accueille le festival. De petits groupes se forment pour s'y rendre, avec la permission de minuit, heure de retour de la dernière navette. Place à une musique vivante et inspirée !
Le lendemain, après une courte nuit, nous voilà tout excités près de nos bateaux à la perspective de rejoindre Moret sur Loing et de franchir une écluse au passage. Hélas les pluies des derniers jours ont gonflé le Loing et rendu impossible tout débarquement, même à l 'anglaise. Nous voyons avec regret notre navigation sur le Loing s'éloigner, mais le plan B promptement sorti, nous offrira une belle rando sous un soleil éclatant. Cette petite frustration mise à part, un super week-end dans une belle ambiance fraternelle et décontractée ! A recommander !

retrouvez les photos dans la galerie..

Bernard Tichit.

Informations supplémentaires