Le Tour du golfe du Morbihan
16 & 17 juin 2012

Cette rando est organisée par le  
Cercle d’Aviron de Vannes

Cette année elle a rassemblé 35 bateaux et 190 rameurs et rameuses, de plus c'était le 30em anniversaire du Club de Vannes

Participants(tes): S.Massieu, C.Freydrich, C.Dumeix, S.Bertrand, F.Fluck, V.Bonn, C.donnat, D.Poiret, L.Prieur

Départ en deux salves de 5 et 4 randonneuses(eurs) le vendredi ...

Drapeau SNHS devant Port Anna

 

Ceux partis en milieu d’après-midi ont eu la primeur de goûter aux galettes Bretonnes accompagnées de cidre à la crêperie de « Goah Ver » du petit village de Séné. L’occasion de vérifier que notre amie Sophie a bien le statut de star de la télévision puisque des clients de la crêperie l’on reconnue et félicitée pour sa série d’émissions « dans tes yeux » sur ARTE (2em OPUS en cours de réalisation d’ailleurs).

 

Pour le second groupe ce sera seulement pic-nic sur une aire d’autoroute… avec arrivée très tardive sur le lieu d’hébergement ; le centre international de séjour « les Astérides » à coté de Séné.
Le temps est bouché et il a plu sur une grande partie du parcours…
Chacun s’installe sur son coin de dortoir à 6 par Chambrées. Cette année ce sont 190 rameurs et rameuses venus de France, de Belgique, et même un d’Allemagne qui constituent le groupe d’invités au grand spectacle du golfe du Morbihan.
Tout ce petit monde s’endort tranquillement vers 01h00.
Le lendemain matin réveil accidentel à 6H15 par l’alarme du couloir ! ! !
Le vent a balayé la plupart des nuages mais le climat reste incertain.

Le briefing de 9H45 par Yannick du club de Vannes annonce une journée mouvementée avec des conditions venteuses assez fluctuantes… On nous avait prévenu de « ponter » les bateaux à cause de cette météo très incertaine.

Le parcours des deux jours : samedi plutôt vers le sud avec A/R dans le port de Vannes et dimanche au Nord de l'île d'Arz

-cliquez pour voir en grand-

Thumbnail image


Pour la yolette SNHS pas de problèmes théoriquement car elle est équipée de pontage AV/AR en fibre de verre, pour la Yole Elsa, après un essai réussi en 2010 (dans des conditions de mer certes assez calmes ! ) pas de pontage , on fait confiance à sa forme de carène relativement aplatie.(est-ce une erreur ! !)
Les 5 filles sont dans la Yolette transportée jusqu’à Vannes par le club ANFA de Fontainebleau (merci Mansour TABET) une des Catherine fait cavalière solo en complétant les équipages de Fontainebleau.
Dans la Yole « Elsa » 2 rameurs et Virginie aux commandes.


L’embarquement à la pointe de Port Anna

à Bararac’h se fait les pieds nus dans

la vase et le goëmont.

dans la vase & le Goëmont
la Yole "Elsa" 1920 On quitte rapidement Port Anna et ses bateaux à l’ancre pour rassembler la flottille de 35 bateaux dont une majorité de Yolettes, une quinzaine de Yoles de mer un double aviron de mer et la seule Yole à clins Patrimoine SNHS qui évidemment fait l’attraction.

Juste en contournant l’Ile de Boedic les choses se gâtent… le vent a bien forci, la mer se forme, les vagues courtes et bien creusées arrivent face à l’étrave des bateaux. Dans la Yole c’est la stupéfaction ! après seulement 5 minutes l’eau passée par dessus les bordages a déjà dépassée le plancher !  On arrête net de ramer pour que la barreuse commence à écoper… (le début d’une longue période) avant que cela ne s’aggrave. Dans la yolette des filles cela se passe visiblement mieux vue la légèreté de l’équipage par contre une surprise s’invite en 6èm équipier… un poisson de 30cm a sauté directement dans le bateau et l’on entend des hurlements lorsqu’il s’agit de l’attraper pour le remettre dans son élément.

La suite du périple tient plus de la leçon de survie que de la ballade bucolique ! les vagues de travers balayent les côtés des bateaux , les mauvaises trajectoires sont irrémédiablement sanctionnées par l’embarquement de paquets d’eau, la dure loi du golfe semble dicter ses consignes… seules les embarcations les moins chargées et les barreurs(euses) confirmé(es) resterons à flots. La Yolette des Filles La Yole "Elsa" dans la tourmente


Effectivement et insidieusement on remarque des équipages en perdition 1 puis 2 et 3 Yolettes disparaissent sous les eaux en appelant à l’aide les bateaux de sécurité qui les récupèrent rapidement et sont obligés de tracter les yolettes à fleur d’eau. Dans la yole Elsa on a pris la mesure des conditions de mer, Virginie maîtrise sa technique à 2 écopes dans un magnifique geste symétrique comme pour ouvrir ses bras au Morbihan. En ramant fort la Yole passe mieux dans les vagues et l’équipage commence à se sentir à l’aise.

Côté Yolette c’est la même chose, les filles (un des seuls équipages 100% féminin) font honneur à la SNHS et acquièrent du même coup leur brevet d’or mention « Aviron de mer ». Yannick, le responsable du club de Vannes ira même jusqu'à les féliciter pour l'élégance de leurs gestes ce qui ne manquera pas de faire plaisir à certaines admiratrices...
Les organisateurs se rendant compte des difficultés rencontrées par la flottille décident d’écourter le périple initialement prévu pour rejoindre péniblement, en contournant l’île de Lerne, une plage un peu abritée du vent sur l’île d’ARZ.
La pause repas vient à point avec un arrêt de deux heures pour permettre à certains de sécher et reprendre des forces.La pause Repas sur la plage de l'île d'Arz
En milieu d’après-midi on reprend la ballade mais cette fois le vent et les courants sont bien plus favorables et les bateaux progressent plus facilement, cependant il faut tenir un cap nous obligeant à couper les vagues et là encore on embarque des seaux d’eau.
Au total en fin de journée ce seront près de 15 Yolettes qui auront coulé pour une journée hécatombe de mémoire de Vannetais.
Comme le club de Vannes fête des 30 ans d’existence nous remontons la rivière sur 4km jusqu’au port en centre-ville avec à bord du bateau ouvreur un petit concert de Bignou et Bombarde très typique

.Bignou & Bombarde
Un petit verre de cidre nous y attend et une allocution de Bérengère, la toute récente présidente du club d’aviron de Vannes. Nous reprenons ensuite le chemin inverse… contre vents et marée pour revenir à Bararac’h et ranger les bateaux pour un très bon repas, une petite soirée disco et enfin une nuit de sommeil réparateur.
Le dimanche, le temps a complètement changé, le soleil est plus présent et les vagues proviennent uniquement des bateaux suiveurs. Un petit périple jusqu’à la plage de la pointe de Brouel du côté opposé de l’île d’ARZ.
On navigue proche de plusieurs vieux gréements, des bateaux qui font les liaisons inter-îles de la compagnie NAVIX et aussi avec des plaisanciers en voiliers modernes qui nous saluent au passage.
Les 190 visiteurs du golfe sont visiblement fatigués mais heureux d’avoir vécu une telle aventure.

Un tour du golfe 2012 vraiment mémorable qui laissera des souvenirs impérissables.
Au retour aux « Astérides » un buffet nous attend avec les incontournables huîtres du Morbihan.

Bravo aux organisateurs et bénévoles du club de Vannes.
Et à bientôt pour cette rando hors du commun.                                         Les autres Photos

Claudine Donnat & Lionel PRIEUR

Informations supplémentaires