La Traversée de Lyon, mardi  1er mai 2012

 

photo de groupe

photo groupe SNHS

Une première pour la SNHS. Depuis la Traversée de Paris 2011, nous avions convenu avec Fabrice Mazilier, du club de Tain Tournon et ancien rameur de la SNHS, de réserver une yolette auprès de son club pour nous permettre de participer à cette randonnée, qui s’effectue sur une seule journée. C’est ce qu’on appelle un échange de bons procédés !

 

 


5 rameurs (ses) et 2 accompagnateurs de la Haute Seine se retrouvent le 1er mai au club de l’AUNL (aviron union nautique de Lyon) basé à Caluire et Cuire qui organise cette traversée de Lyon, 35 km sur la Saône et le Rhône.
Voici les moments de cette randonnée du 1er mai et les impressions que les randonneurs et les accompagnateurs ont envie de vous faire partager.

Nous partons la veille, Sophie et Etienne en train dans l’après-midi, Céline, Florence, Claudine et Jean-Dominique, notre « tonton » en voiture en fin de soirée. Patrick D. a déjà rejoint le club de Tain Tournon et nous les retrouverons à Caluire.

La fine équipe arrive à Lyon sous des trombes d’eau, un peu dépitée et peu confiante quant au temps du lendemain. La route en voiture fut assez pénible compte tenu de la pluie et du brouillard, la prudence fut de mise.
Enfin, nous arrivons à l’hôtel F1 vers 23h 45. Etienne est déjà dans les bras de Morphée ! Après une nuit courte pour certains, toutefois étonnamment silencieuse pour le lieu, nous nous retrouvons devant un petit déjeuner tout compte fait assez copieux, et nous voici prêts pour les km qui nous attendent.
Miracle ! Nous avons droit à une belle journée ensoleillée, qui s’avèrera être la seule de la semaine qui n’aura été que tempête et froideur. C’est plutôt ravis que nous prenons la direction de l’AUNL où nous sommes accueillis par un petit déjeuner, et où nous retrouvons Fabrice et les rameurs (ses) de Tain Tournon et notre réalisateur de film Patrick.

Une belle vision du  plan d’eau avec sa brume matinale mais qui se lèvera assez vite.

dans la brume dans la brume le matin

Les équipages s’affairent, la mise à l’eau se fait dans la bonne humeur. Jean-Dominique part en vélo, il suivra la randonnée sur une bonne partie du parcours. Patrick enfourche le vélo également, sac à dos dans lequel il a sa précieuse caméra, car il a prévu de filmer la randonnée. Il m’avouera avoir eu quelques difficultés à la suivre à l’aller, mais le retour a été plus facile, nous allions moins vite !

l'armada des bateaux Le départ se fait de l’Ile Barbe, puis la randonnée traverse le bassin de Vaise bordé par l’écluse de Cuire, son château et La Rivette (maison du 18ème siècle). Au gré du parcours, Jean-Dominique s’arrête pour quelques photos d’exceptions des lieux et des randonneurs.

 

Puis, on entre dans Lyon par la Saône bordée de monuments, dominée par les pentes de la Croix Rousse, quartier des Canuts, on arrive au cœur de Lyon et ses quartiers renaissance, le palais de justice, la basilique de Fourvière. Voici le quartier récent de la « Confluence », où la Saône et le Rhône se rejoignent. C’est ici que nos accompagnateurs nous attendent. Les équipages en profitent pour apponter le long de la berge et effectuer soit des changements soit des arrêts techniques. Le parcours se poursuit sur le Rhône de Gerland jusqu’au pont des Universités

vue d'un des ponts

Puis, c’est le retour au point de départ qui se fait à contre-courant, c’est difficile.

Les équipages de Tain Tournon qui nous dépassent, nous encouragent, ça aide !

Néanmoins, la randonnée est très agréable, l’équipage de la SNHS s’encourage, la plus grosse partie s’effectue sur les rives des plus beaux quartiers de Lyon, qui ont des allures de petite Venise pour certains, et cela fait oublier que 35km ça use les mains ! Enfin, nous apercevons le ponton. Ces derniers km ont été éprouvants, mais nous sommes contents d’être là. Bateaux devant les monuments de Lyon

Maintenant, est le temps du rangement du matériel, nous aidons nos amis de Tain Tournon qui nous avaient prêté une belle yolette. Tous les randonneurs échangent autour d’un copieux repas et les spécialités Lyonnaises font vite oublier les 35 km. Nous remercions l’AUNL pour son accueil et l’organisation de cette randonnée.
Une dernière photo du groupe de la SNHS et de Tain Tournon, puis c’est le départ. Grâce à la dextérité de Fabrice et du copilote Patrick, non sans quelques feux orange bien mûrs et des dépassements hautement hasardeux, Sophie et Etienne ont réussi à attraper leur train après avoir couru comme des dératés, sprint final… « Les émotions ne sont pas forcément là où on les attend ! » résume Patrick.
Le reste de la troupe SNHS reprend la route, quelques centaines de km les attendent, mais les meilleurs sont déjà passés. Car c’est toujours un grand plaisir de ramer, même si, comme le dit Sophie « j’en ai bavé, mais que c’est bon de tutoyer ses limites ! ».

 

photo du Groupe en fin de rando

la vidéo de P.Dolbeau est disponible sur http://www.youtube.com/watch?v=M8DZYubbR58

et les autres photos sont ici ....................................................................................... Claudine Donnat

 

 

Informations supplémentaires