La Haute Seine à la Traversée de Paris,

dimanche 25 septembre 2011

 

Image_01

Un classique pour notre club, 15 rameurs et 2 bénévoles pour l’encadrement sécurité sur l’eau ont participé à cette randonnée de 34 km.

Elle commence dès le samedi par tous les préparatifs, le soleil est présent toute la journée, un barbecue est organisé au club, et donc la logistique se met en place dans la bonne humeur.

Tout le petit groupe est là, les rameurs de la SNHS, les 10 rameurs de Tain Tournon à qui nous avons réservé 2 yolettes et qui nous ont rejoints, et Peter rameur à Berlin. Chacun s’affaire soit au démontage des yolettes, soit au rassemblement des pelles et de tout le matériel indispensable à la randonnée (tréteaux, écopes, gilets de sécurité etc…) puis au chargement de la remorque, car les bateaux doivent être amenés au club de l’ACBB avant 18h00 (départ de la rando du club de Boulogne Billancourt).

Pas une minute à perdre, car les bateaux doivent être remontés prêts pour l’embarquement du dimanche matin… Jean-Luc est notre chauffeur, plusieurs d’entre nous l’accompagnons et toute l’équipe de Tain Tournon.Image_02

La journée a été longue, et le lever sera tôt, très tôt (à 4h00 pour certains). La mise à l’eau est prévue entre 6h30 et 7h30 car la randonnée doit être terminée pour 11h00 afin d’éviter la navigation commerciale et les bateaux mouches sur la Seine.

Pour quelques rameurs de la SNHS, cette Traversée est une première. Pour avoir vu les 160 yolettes passer les unes après les autres, j’ai noté beaucoup d’émerveillement à la découverte des monuments de Paris dans la lueur de l’aube, des cris de joie des équipages passant sous les ponts…et pour certains des « supers ! » quand ils passent à notre hauteur (Catherine F et moi sommes en bateau sécurité pont de la Concorde), voire des merci, alors que nous ne sommes pas les organisateurs, parfois quelques grognements car des vagues ont submergé une yolette, mais à entendre tout cela, sans aucun doute les randonneurs sont heureux de ramer dans ce cadre magnifique. Des équipages habillés en diable, d’autres déguisés en anges... chacun y va de son imagination.

Certains randonneurs de la SNHS ont envie de vous faire partager leurs impressions, les voici :

  • Céline : «Pour ma première participation, je trouve que nous avons bien réussi. Très beau temps, très beau bassin, un bateau équilibré qui fait que nous avons pu profiter pleinement de cet évènement exceptionnel sans arriver sur les rotules. Comme d'habitude, également une très bonne organisation. J'ai hâte de voir le programme des prochaines randos !! »
  • Bruno : « Excellent cru pour cette traversée de Paris 2011, sous le soleil, la bonne ambiance et la performance. A consommer sans modération. »
  • Christophe : « Malgré une organisation incroyablement rôdée, un cadre parfaitement adapté et un climat des plus propices, notre yolette s'annonçait une vraie galère ! Le sort nous avait attribué le pire des esquifs ! La paille, pourtant bien légère, tirée par la main innocente d'une co-équipière malheureuse, s'était rapidement alourdi sur l'eau : bateau en béton, pelles en plomb et impossibles à tourner, moral lui-même plombé par la perspective inexorable des ampoules et de la dernière place ! Fut-ce le paysage magnifique des siècles d'histoire parisienne défilant sous nos yeux, le soleil levant ragaillardissant nos muscles inquiets, les encouragements inflexibles de nos deux charmantes barreuses ou la mixture antillaise de notre gourde, quoi qu'il en soit, nous remontâmes vaillamment les flots et les autres régatiers ! Ponts après ponts, notre énergie pourtant mal exploitée par un rythme inadapté, une cadence "personnalisée" rameur par rameur et un équilibre global précaire, cette énergie proche du désespoir nous a permis de fendre les vagues et l'adversité. Même les bateaux olympiques mus par des épaules de déménageurs, d'abord secoués par des crises de rire devant notre technique empirique, se retrouvaient étranglés de honte en regardant s'éloigner la proue de notre efficacité ! Une fois les maillots d'arbitre tombés, les couleurs de la SNHS furent très haut portées !!
    Trois heures après notre départ dans les tout derniers, nous remontions déjà l'affreuse yolette sur la remorque alors que les autres bataillaient encore pour apponter. La journée s'annonçait décidément magnifique avec Paris dévoilé sous l'angle unique de la Seine dans tous les esprits. Et ce grâce à Céline, Solène, Bruno, Eric que je remercie pour cette formidable sortie ! »
  • Edouard : « Jamais ramé ensemble et parfaitement en rythme dès les premiers mètres, une glisse fluide sur une Seine brillante et impeccable comme un miroir, trois heures d'extase dans Paris sortant doucement de son sommeil... Alors, Alain, Angèle, Cécile et Peter, on le refait l'an prochain ?? »

Bien évidemment, et ça n’est pas dit dans le texte, l’équipage qui remonte les bateaux olympiques avait prévu un remontant, comment dire un produit très naturel mais qui dope quand même un peu et qui réchauffe…!!!

Image_03Catherine et moi avons eu à improviser un appontage pour des équipages qui avaient besoin de pauses techniques, ils étaient tellement heureux de pouvoir s’arrêter qu’ils ont souhaité nous récompenser par des friandises (bonbons et chocolat…). Nous avons également porté secours à un encadrant sur l’eau qui a eu
1 - une panne moteur, nous l’avons aidé à redémarrer son moteur car nous sommes expertes en mécanique (nous avions eu la même panne au départ de l’ACBB),
2 - un sac plastique enroulé autour de l’hélice de son moteur et qui l’avait immobilisé au milieu du bassin enfin
3 - la panne sèche, une panne d’essence pour un bateau sécurité, çà ne s’invente pas. On pourrait se demander si les pannes étaient de vraies pannes, eh bien oui çà l’était !

Après une paella réunissant tous les participants, le groupe SNHS - Tain Tournon est rentré au club, pour décharger la remorque, remonter les yolettes, ranger le matériel. Tous les rameurs ont participé à la logistique permettant ainsi à chacun de rentrer plus tôt. Le week-end a été bien rempli une fois de plus, il fut convivial comme à l’habitude pour les randonnées, le soleil nous a accompagné, çà c’était moins sûr !

Et enfin, nous avons déjà échangé avec le sympathique groupe de rameurs de Tain Tournon sur la possibilité de faire une randonnée dans leur région, voire faire la Traversée de Lyon le 1er mai, à suivre…

Un grand merci à tous pour votre participation aux randos de la saison 2010-2011 qui s’est terminée par la Traversée de Paris. Je sais que certains attendent avec impatience le programme des randos de la saison 2011-2012.Image_04

Equipage 1 :
Céline – Solène – Bruno – Christophe – Eric

Equipage 2 :
Angèle – Cécile – Alain – Edouard – Peter

Equipage 3 :
Isabelle – Nadine – Véronique – Jean Luc – Jean Pierre

10 rameurs du club de Tain Tournon

 

Photos de Claudine et Catherine : ici

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

Informations supplémentaires