Tour du Golfe du Morbihan 11 & 12 juin 2011

Photo participants Golf Morbihan 2011

se sont lancés le week-end du 11 et 12 juin 2011, sur le Tour du Golfe du Morbihan, à la découverte de ses Îles, de ses courants, des yoles de mer,…dans la bonne humeur malgré les difficultés dues à des conditions météo peu favorables à la rame le dimanche.

Voici les impressions des randonneurs, tous prêts à recommencer, enfin presque!

Vendredi

Tout a commencé par un mail nous annonçant que l'équipage SNHS serait cassé pour la rando, nous avons pesté pendant tout le voyage nous menant à Séné! Furieux

CarteGolfeMorbihan

Arrivée aux Astérides auberge à Séné

Logements pour jeunes sportifs !
4 lits pour 5…Surpris

Samedi

Port Anna briefing avant départ rando, on nous confirme que notre équipage SNHS doit être cassé,…désespoir Triste

Répartition sur 3 clubs Le Mans en yolette pontée, Rennes en yole de mer, Le Havre en yole de mer.

Mais, une ambiance de franche rigolade avec l’équipage du Mans avec des ordres bien particuliers «stop partout», «prêt au dégagé», avec de belles sensations en yole de mer de Rennes Université car les vagues portent le bateau, on surf et on repasse devant tout le monde! Cadence élevée pour la team du Havre, belle équipe de bombardiers, 1ère yole au pique-nique !

ParcoursGolfeSamedi

Journée ensoleillée, mer calme, grand air et paysages marins, les sinagots passent sous le vent.

 

37 km à découvrir des Îles magnifiques sous cette lumière bretonne,

journée haute en couleur et en odeur qui se termine par un

apéro/buffet/huîtres pendant que le «kig ar farz» mijote pour des

appétits gargantuesques.

Soirée dansante terminée bras dessus dessous aux sons bretons.Content

Dimanche

Petits yeux au matin, réveil sous la pluie, retour à Port Anna, briefing, échange de rameurs SNHS entre les équipages de Rennes et du Mans.

ParcoursGolfeDimanche

Après 3 coups de rame, la pluie fine s’est transformée en pluie dense, battante.

Lutte contre le vent et les vagues, mais quelles sensations en yole, on se sent léger, on ressent mieux la glisse. Le barreur a l’œil, gare au roulis qui perturbe l’équilibre, mais le plaisir vent arrière de trouver la crête qui porte.

La pluie n’a pas cessé, vent et vagues, la sortie est écourtée 16 km au lieu des 25 prévus.

Après un déjeuner buffet toujours copieux, retour sur Paris toujours avec la pluie. Fatigué, mains avec des ampoules, mais que c’était bien! On a passé de très bons moments, l’ambiance entre les clubs a été chaleureuse.Tout le monde doit essayer au moins une fois!

Informations supplémentaires